Les 5 étapes indispensables à la construction d’un site web de collège ou lycée

, par Dominique Lepaisant.

Préambule
S’occuper de contenu [web], c’est un sale boulot. C’est compliqué, c’est pénible et c’est cher. Et pourtant, le web est contenu. Le contenu, c’est le web.

Un site d’établissement scolaire (ou disciplinaire) n’est généralement pas ce qu’on appelle dans le monde du web un « petit » site. En effet, de par la diversité des publics cibles (parents d’élèves, futurs parents d’élèves, élèves, membres de la communauté éducative, etc), la variété des contenus, statiques tels la présentation de l’établissement ou dynamiques comme les compte-rendus de sorties scolaires ou la mise à disposition de documents pédagogiques, à accès restreint ou non, ces sites nécessitent une gestion rigoureuse et un suivi constant.
Sans la mise en place d’une véritable stratégie, adaptée à vos moyens, vous risquez de perdre du temps, de contrarier sérieusement votre référencement (jusqu’au dé-réferencement), d’enfermer vos contenus dans des puits sans fond, de perdre vos visiteurs, etc. L’inverse de vos objectifs.
Vous trouverez décrites ici les cinq étapes indispensables à la réussite de votre projet.

Définir les objectifs et mettre en place une stratégie

Les 5 étapes insipensables à la création d’un site web

Créer un comité de pilotage

C’est la première des choses à faire. Un individu seul, (sauf exception) ne peut tout faire. Ce comité est présidé par le chef d’établissement (ou l’inspecteur de la discipline) et peut être composé du référent numérique, de l’administrateur réseau et d’un représentant par catégorie de personnels (administratif, technique, …). La ou le documentaliste sont des personnels centraux dans l’établissement, leur participation peut être précieuse. Attention, si l’administrateur réseau doit naturellement faire partie du comité, ce n’est pas son rôle d’administrer le site d’établissement. Aucune compétence technique n’est requise, mais l’avis d’un technicien peut-être utile.
Ce comité sera chargé de superviser la mise en place de la stratégie de contenus. Il assignera les rôles de collecte des contenus, de rédaction, d’administration. Lors de la construction du site, le comité de pilotage validera les étapes successives de création. Il est important de suivre ces étapes, vous y gagnerez en temps et en efficacité.

Écrire les objectifs

Bien définir et écrire les objectifs est essentiel. Ils encadrent les publications et ceci tout au long du processus de fabrication. S’y tenir apporte une cohérence globale à votre site.

Identifier les publics cibles

Définissez à quel public s’adresseront vos contenus, élèves, parents, profs de l’établissement, autres publics. La mise en forme de vos contenus devra satisfaire le public visé.

Faire l’inventaire des contenus

Un projet web qui se passe bien, c’est un projet dont on ne connait pas le résultat final au départ.

Étape indispensable. Il ne s’agit pas (encore) de construire une architecture, mais bien d’inventorier toutes les publications souhaitées. Réaliser un tableau est encore la solution la plus simple. (voir exemple en annexe). Recensez, sans rien écarter, tous les contenus à raison d’un contenu par ligne. N’oubliez pas, ces contenus doivent servir vos objectifs.

Trier et classer les contenus

Une fois l’inventaire effectué, classez vos contenus par grandes catégories, au nombre le plus réduit possible et aux contenus exclusifs (un article d’une catégorie n’a pas sa place dans une autre). Vous pouvez préciser sa nature (article, lien, vidéo, etc), la fréquence de publication, la personne ressource. Ajoutez tous les critères que vous jugerez pertinents. Identifiez aussi les contraintes spécifiques à votre situation (formats des fichiers joints, média utilisés, etc).

Créer la structure du site

Créer les rubriques (ou catégories)

C’est l’étape la plus fastidieuse, mais aussi la plus importante. C’est toute la gestion éditoriale, la facilité de navigation, le référencement naturel qui seront directement impactés par l’architecture du site.

Commencez par créer les rubriques correspondant aux grandes catégories que vous aurez choisies lors de l’inventaire. Attention, une rubrique n’est qu’un contenant. Son existence n’a de sens que si elle contient plusieurs articles (ou autres objets éditoriaux). Sauf exception, vous ne devriez pas dépasser 5 rubriques ou catégories à la racine du site. De la même façon, veillez à limiter la profondeur d’architecture (rubriques, sous-rubriques, sous-sous-rubriques) à 2 ou 3 niveaux maxi. Utiliser les mots-clé vous permettra de limiter le nombre de rubriques.

Utiliser les mots-clé (ou « tags »)

Les mots-clé sont des étiquettes, classées par groupes, que nous allons associer à nos différents objets de contenu (principalement les articles). Un article pourra ainsi être associé à plusieurs mot-clé, alors qu’il ne pourra appartenir qu’à une seule rubrique. Les mots-clé autorisent la mise en place d’une navigation transversale, et permettent de limiter l’architecture des rubriques tant dans sa longueur (nombre de rubriques à la racine du site) que dans sa profondeur (rubriques, sous-rubriques, sous-sous-rubriques). Ils sont particulièrement adaptés aux sites disciplinaires. Attention, là aussi, limitez le nombre de groupes comme de mots et affutez leur choix.

Saisir des contenus

Lorsque la structure du site est définie, créez un article modèle par type de publication (un article modèle pour la présentation d’une formation, un autre pour les actions pédagogiques, etc...). Le titre des articles doit rester évocateur (utilisez l’inventaire des contenus). Le contenu, lui, peut être aléatoire, vous pourrez toujours venir le modifier par la suite. Pensez à respecter les règles de rédaction web (paragraphes courts, utilisation pertinente et justifiée des sous-titres, une image d’illustration avec son nom, etc...).

Composer les pages publiques

Composer les pages

Grâce à l’utilisation sous SPIP du mécanisme Z, la composition des différentes pages peut être effectuée depuis l’espace privé. Vous pourrez facilement insérer les blocs de contenu désirés là ou vous le souhaitez dans la page (dans les zones Contenu, Navigation et Extra, voir la composition d’une page web).
Pour chaque type de page (page d’accueil, page rubrique, page article, etc), n’affichez que ce qui sera effectivement utile.

Composer les menus

Les menus ne doivent pas être totalement dépendants de la structure des rubriques et il faudra prioriser les items à afficher. Attention aux menus déroulants qui peuvent poser problème sur les tablettes et smartphones, notamment les menus au survol. Veillez également à ne pas proposer de liste trop longues (au-delà de 7 items, certains items ne seront pas lus).

Choisir et/ou adapter un thème graphique

Le graphisme doit s’adapter au contenu et pas l’inverse.

Ce n’est qu’après avoir créé et validé la structure du site que vous pourrez choisir un thème, en limitant les éventuelles mauvaises surprises à venir. Certains thèmes autorisant des affichages que d’autres n’autorisent pas.

Choisissez ou composez votre thème.

Attention aux mélanges de couleurs, n’en abusez pas. Si votre thème est compatible multi-plateforme (RWD), c’est un gage de qualité. Vous n’en serez que mieux référencé.
Quelques points à vérifier :

  • Le choix des polices : évitez les polices exotiques pour les textes. Les titres les accepteront plus volontiers.
  • L’interlignage : L’interlignage doit être assez important, plus que sur papier
  • La qualité des contrastes
  • Le poids des images d’arrière-plan
  • Le support des menus déroulants au survol sur les petits écrans (smartphones).

Conclusion

Certes, tout le processus de création du site ne se déroulera pas de façon aussi linéaire et vous aurez souvent à revenir sur une étape antérieure à celle en cours, mais n’oubliez pas que sans contenus, le web n’existe pas et que mieux ces contenus seront structurés, meilleurs seront tant le référencement que le ressenti des utilisateurs.

Annexes

Inventaire des contenus

Invetaire de contenus
CaractéristiqueExplication
Sujet/titre : Préciser ici le titre de l’article, du lien, du document, etc
Type de contribution : Article, lien, document, brève, etc
Nature de l’article, catégorie : C’est à partir de cette colonne que vous construirez la structure de votre site
Commentaire : Commentaires éventuels
Auteur : Le nom de l’auteur ne sera pas nécessairement affiché, mais il doit être identifiable.
Liens vers l’article : Quels sont les liens (internes ou externes au site) qui pointeront vers cet article.
Date de remise de l’article :
Date de publication :
Fréquence de publication/Retrait : Certains articles seront publiés à fréquence régulière, d’autres auront une durée de vie limitée.

Les blocs d’une page web

PNGSut toute page web ou presque, certains « blocs » sont systématiquements présents . On y retrouvera :

  • L’entête 
  • Une barre de navigation
  • Un bloc de contenus
  • Un bloc de navigation auxiliaire
  • Un bloc contenants des infos diverses, liens externes et autres widgets
  • Un pied de page

Crédits